Tutoriels

~ Le Lettering à la craie ou “chalk lettering” (défi 9/52) ~

Je m’y mets à peine et ce n’est pas sans peine : le lettering à la craie demande une technique très différente de la technique du lettering au pinceau ou au feutre. On ne va pas faire les pleins et les déliés grâce à la souplesse de l’outil. La craie étant dure comme un crayon ou une pastel, on va plutôt travailler avec la méthode de la fausse calligraphie dont j’ai déjà parlé dans un précédent article. Par ailleurs, ayant travaillé sur un tableau vertical, cela change la posture et la tenue du “crayon”. Une habitude à prendre !

J’ai aussi eu envie de travailler la mise en page et de plus construire avant de me lancer. Cela est facilité par le fait que la craie s’efface de manière très précise autant qu’on veut ! Ainsi, il ne faut pas hésiter à tracer les traits de construction de la mise en page. Je conseille aussi un bouquin qui s’appelle “Chalk lettering”. Il existe traduit en français je crois mais je souhaitais l’avoir en langue originale.

J’ai écrit une courte phrase “dansons sous la pluie” et je vais en profiter pour donner quelques conseils de mise en page en plus de la technique de la craie.

Temps passé : 20 mn

Matériel utilisé :

  • tableau noir
  • craies
  • taille-crayon
  • chiffon sec et chiffon légèrement humide
  • coton tige

Pas à pas :

Déjà, quand on a une citation, même courte, il faut observer les mots et les lettres qu’on va écrire. Puis, on décide des mots sur lesquels on veut porter l’attention. Ici, c’est “dansons” et “pluie”.

J’ai fait quelques essais de croquis pour voir ce que cela donnait. Je voulais intégrer des dessins, un parapluie, des gouttes.

Sur ce premier jet, je n’aime pas l’inclinaison du parapluie, je vais dons le refaire pour donner plus de dynamisme à la composition. Je vais enlever le haut du parapluie qui gêne la lecture du mot “dansons” et je vais utiliser plutôt une police script.

Petit à petit avec le dessin, j’ai voulu ajouter quelques fioritures sur certaines lettres pour équilibrer la composition, combler certains espaces vides et rappeler le dessin de gouttes.

Ensuite, j’ai travaillé mes plein et déliés avec la technique de la fausse calligraphie.

Pour finir, j’ai ajouté des ombres et dégradés afin de donner plus de corps à l’image globale (sur le parapluie, les gouttes, etc).

On peut facilement revoir les détails grâce au coton-tige !

Et voilà ! Qu’en pensez-vous ? Aimez-vous le lettering à la craie ? L’avez-vous déjà essayé ?

 

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.