fbpx

Débutant, commencez ici !

Introduction

Mon principal message concernant le lettering, c’est que c’est une discipline accessible à tout le monde. J’ai tous les âges dans mes cours et je m’éclate quand j’organise des ateliers pour des familles.

J’adore cette facilité. Pas besoin de beaucoup de matériel, pas besoin de beaucoup de place, pas besoin de beaucoup de temps. Et la pratique apporte à la fois de la sérénité et de la créativité.

LA question que je reçois le plus fréquemment, c’est sur le matériel. Autant traiter le point immédiatement !

Le matériel pour commencer le lettering est-il cher ?

Si vous souhaitez commencer le Lettering, pas besoin de casser sa tirelire ! Je ne dis pas que ce n’est pas tentant quand on va voir les tuto sur Internet de ne pas acheter le dernier feutre « à la mode ». En réalité, il y en a pour toutes les bourses. J’ai beaucoup acheté sur Amazon mon matériel mais il est vraiment très sympa d’aller tester en papeterie ou boutiques d’art.

Je vous conseille un budget maximum de 25 euros (feutres et papier) et de vous entraîner régulièrement. Vous serez étonné des résultats obtenus !

Les feutres de lettering et brushlettering

Pour les feutres, la question se pose si vous souhaitez vous lancer ou pas dans le brush lettering, c’est-à-dire avec le feutre pinceau. Dans tous les cas, je conseille d’avoir d’abord un noir, le basique. Il pourra vous servir au quotidien pour gribouiller sur un carnet de croquis, un Bullet Journal, vos étiquettes cadeaux, etc.

Les brushpens (feutres pinceaux)

J’aime beaucoup le pack Tombow Fudenosuke avec deux feutres. Il y en a un avec une pointe souple et un autre avec une pointe plus dure. C’est bien de pouvoir tester les deux car il y a une vraie différence.

Pour les couleurs, vous pouvez commencer avec une boîte de 20 feutres de la marques Edding.

Certains feutres pour enfants avec une pointe conique permettent de varier l’épaisseur des traits. Moi-même, j’ai commencé avec des Crayola (les Supertips avec une pointe permettant les traits fin/épais qui vous permettront de faire des pleins et des déliés). Vous vous en sortez pour environ 10€ la boîte de 24 feutres.

Je suis fan aussi des Stabilo Brushpens et des Pentel signbrush.

Quand on débute, la difficulté est la maîtrise des traits fins et épais, surtout les traits fins qui, parfois, tremblent. Je ne conseille dont pas de prendre des feutres trop grands au début car les résultats peuvent être décevants. Avec la pratique, il sera toujours temps d’aller vers ces feutres (par exemple Tombow ABT ou Ecoline).

Les feutres à pointe dure

Il n’y a pas que les brushpens dans la vie 😉 !!! Les feutres à pointe dure servent en réalité dans la majorité des cas lorsque vous commencez les compositions en lettering. Vous pouvez préférer les feutres à pointe fine (voire extra-fine) ou au contraire à pointe plus grosse. Mes marques préférées sont Faber-Castell, Sakura et Uni-Ball. Il est aussi utile de savoir si vous recherchez des feutres à encre indélébile ou pas selon votre usage et si vous utilisez de l’eau dans vos oeuvres.

NB : Je ne parle pas ici des feutres à pointe biseautée pour d’autres styles de calligraphie (plutôt calligraphie ancienne).

Le papier a-t-il une importance en lettering ?

Concernant le papier, un bloc de papier Rhodia (9,35€ sur Amazon) sera parfait. Le papier lisse n’abîmera pas la pointe de vos feutres et feutres pinceaux (c’est important !!!). Le papier bristol et le papier calque sont aussi une excellente alternative.

Penser à enlever les feuilles au fur et à mesure du bloc avant d’écrire pour ne pas avoir l’épaisseur du carnet. Cela pourrait gêner le mouvement de votre main et de votre bras. Je dois dire que je ne le faisais pas au début mais autant prendre de bonne habitudes !

carnet Rhodia DotPad
Ce carnet est idéal pour commencer le lettering avec ses points plus discrets que des lignes ou des carreaux

En parlant de bonnes habitudes, on parle du matériel mais il est aussi important de s’installer correctement : assis à une table avec assez de place pour poser et bouger la main/le bras. Idéalement, décroisez vos jambes et gardez les pieds à plat sur le sol. Une posture ouverte et alignée permettra à vos traits d’être sûrs et réguliers. Au fur et à mesure, vous travaillerez à avoir un mouvement ample et souple. Respirez en travaillant (ne retenez pas votre respiration en pensant être plus concentré ou moins bouger/trembler !)

Et maintenant que je suis équipé, je fais quoi ? Par quoi commencer ?

Vous avez tout ce qu’il faut pour commencer le lettering !

Pour plus d’inspiration, vous pouvez rejoindre mon groupe Facebook Lettering Créatif. On y partage nos oeuvres en toute bienveillance et j’y publie des conseils, des idées d’inspiration, des challenges pour pratiquer (d’ailleurs, mon challenge de 30 jours sur Youtube est encore disponible et accessible pour tout niveau !!!)

Et pour aborder les bases du brush lettering, vous pouvez directement aller voir cet article !!!

Pour apprendre avec moi, plusieurs possibilités :

Les ateliers sont annoncés dans ma newsletter.

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à l’épingler sur Pinterest !

débuter le lettering