Tutoriels

~ Lettering au Posca (défi 13/52) ~

Jusqu’à présent, j’utilisais peu mes feutres Posca pour le lettering. J’avais une boîte avec des feutres à pointes de taille moyenne (PC5M) et je n’avais pas d’idées sur la manière de les utiliser. Mais il y a quelques temps, je suis allée au Salon Créations et Savoir-faire et j’ai “un peu” craqué (cf photo ci-dessous).

Comme tu peux le voir, j’ai pris des Posca à pointe fine (PC3M), à pointe extra fine (PC1MR), à pointe pinceau souple (PCF350), des pailletés (PC3ML), des fluos, des métallisés…

Du coup, voilà un lettering avec un petit mix de tout ça (bon, pas tout quand même sinon aïe les yeux mais si tu veux un test de feutres qui n’apparaissent pas ici, n’hésite pas à me le dire !!! Ce sera pour un prochain article).

Matériel utilisé

  • feuille noire
  • différents Posca
  • livre “Etre soi suffit” de Lyvia Cairo

Niveau de difficulté : 1

Temps passé : 20mn

Pas à pas :

Le pas à pas est finalement simple mais ce n’est pas plus mal de détailler quelques étapes pour ceux qui débutent avec les Posca (car c’était mon cas il n’y a pas si longtemps).

Quand on utilise les feutres Posca la première fois, il faut bien secouer le feutre (on entend alors la petite bille qui mélange et homogénéise la peinture à l’intérieur du corps du feutre), faire descendre la peinture sur la mine blanche en appuyant sur la pointe à plusieurs reprises.

Déjà, le fait de choisir une feuille noire, je pense qu’il est très utile de faire quelques tests des feutres qu’on souhaite utiliser afin de prévisualiser le résultat. Au départ, je m’étais mise en tête que tous les Posca étaient opaques et couvrants. Alors oui, certes, mais le rendu est loin d’être similaire sur papier blanc et papier noir. Donc ne zappe pas cette étape importante ! Typiquement, mes bleus ne ressortent pas du tout à part le bleu métallisé. Au final, j’ai donc choisi de garder les dorés et argentés (en pointes fines et pointes pinceaux pour varier les épaisseurs), les fluos (alors, là, ça pète !)

Ensuite, j’ai choisi des phrases de mon livre, en fait essentiellement titres et sous-titres de chapitre, les passages qui m’inspiraient le plus. J’ai commencé par le titre central en jaune fluo, puis j’ai ajouté quelques sous-titres en petit au Posca doré fin. J’ai travaillé complètement à l’instinct, ajoutant par ci par là les phrases ou mots qui me paraissaient importants et en comblant les vides petit à petit. J’aime travailler de cette façon plutôt que réfléchir à la mise en page. Parfois, cela fonctionne, parfois pas. Mais c’est sympa de voir comment tout se met en place.

Voici le résultat final !

Je suis contente du côté un peu graffiti et les couleurs néons sont vraiment superbes, je les conseille !

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  

2 commentaires

  • Jessy Btd

    Bel article !
    Je ne pense jamais utiliser les Posca pour faire du lettrage, je l’utilise plus pour l’illustration.
    Mais j’adore le rendu que tu as fait, je pense que je vais tester aussi.
    Je comprends tout à fait la folie d’acheter pleins de Posca, j’ai le même problème avec toutes les fournitures d’art 😉

    • Y-Lan

      On peut tout utiliser pour faire du lettering ! Je viens de m’acheter plusieurs bouquins sur le doodling au bic et c’est passionnant ! Je vais bien sûr appliquer tout ça au lettering aussi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.