fbpx
Avis

~ Gagner sa vie avec le lettering, c’est possible ? ~

De chef de projets à La Poste à artiste en lettering !

Il y a 5 ans, en 2017, je ne savais même pas qu’artiste en lettering pouvait être un métier… J’étais chef de projet informatique et ravie de mon poste : bon salaire, chef et collègues sympas, travail à côté de la maison, horaires au top. Par ailleurs, j’étais jeune maman. Ce n’était pas forcément le moment de se reconvertir quand la famille s’agrandit avec son lot de responsabilités. Et pourtant…

Au contraire, le fait de devenir maman m’a amenée à me poser pas mal de questions sur ma vie, le sens que j’y donnais. Est aussi est apparue la question de la transmission.

J’en ai déjà parlé dans des interviews et sur les réseaux sociaux. Ce qui m’a fait bouger, c’est l’impression de stagnation, la sensation de passer à côté de quelque chose d’important. Tout cela a été exacerbé par la maternité et l’approche de la quarantaine !!!

Comme quoi, on n’a pas besoin de faire un burn-out pour vouloir quitter le monde du salariat ! Tous les cheminements sont possibles !

La découverte de l’entrepreneuriat

Depuis que je me suis lancée, je suis de plus en plus passionnée d’entrepreneuriat. Je n’aurais pas cru il y a quelques années à peine… Je pense que, si j’arrêtais dans le domaine du lettering (ce qui n’est pas prévu, rassurez-vous !), je trouverais une nouvelle idée pour continuer de bosser à mon compte. On s’habitue vite !

Cela ne fait que 3 ans que j’ai créé ma boîte (2019). Et cela fait environ 4 ans que j’ai commencé le lettering. Aujourd’hui, oui, j’en vis ! J’entends par là, j’arrive à payer mes charges et factures de la vie de tous les jours grâce à mon activité de lettering. Pourtant, je gagne encore beaucoup moins que dans mon ancien job de chef de projet informatique. Mais mon activité ne fait que croître, j’ai bon espoir que cela évolue et que j’arrive à dépasser mon ancien salaire (c’est mon challenge du moment).

Artiste, vraiment ?

J’avais envie de vous parler de mes croyances limitantes et ce qui a fait que je me suis lancée tard dans une profession artistique. Déjà, c’était dur de faire un choix sur le domaine que je voulais développer. En fait, mon choix m’étonne aujourd’hui encore car mes passions à la base, ce sont la musique (plus particulièrement le chant) et la photographie (passion plus récente mais qui a été vraiment très présente à certains moments clefs de ma vie). D’ailleurs, j’ai quitté La Poste en pensant devenir photographe à plein temps. Je connaissais déjà, je pratiquais depuis plus de 10 ans et j’avais exposé ou fait quelques missions (portraits, événementiel, photo de scène, etc).

Y-Lan Lettering créatif

Alors comment le lettering s’est-il imposé ? Je pense que c’est d’un côté l’attrait de la nouveauté et l’enthousiasme des débuts qui m’a poussée à lancer ce blog pour partager cette passion naissante. J’avais déjà dans un coin de ma tête l’envie d’organiser des ateliers (en présentiel et en ligne). Cela m’a donné une ligne directrice. Je ne me sentais pas encore de vendre mes œuvres en tant qu’art ou même pour des œuvres commerciales et d’artisanat. Je vois cependant de plus en plus de personnes se lancer.

Les métiers autour du lettering

Les domaines d’applications sont vraiment nombreux : enseignement de la pratique, domaine du mariage avec la papeterie et la signalétique, vitrines de boutiques, logos, papeterie (cartes, affiches, stickers…). Internet, les réseaux sociaux ont facilité la visibilité et la mise en avant d’artistes et d’artisans. Mais la compétition y est de plus en plus rude.

La plus grosse difficulté quand on « débarque » comme moi en autodidacte, c’est de comprendre les besoins, où se trouvent les clients.

En creusant pour trouver des débouchés dans ce domaine de niche, j’ai finalement trouvé de très nombreuses possibilités et j’ai dû d’ailleurs en écarter beaucoup !!! Une petite liste, ça vous dit ?

Animer des cours de lettering

Les cours pour les particuliers

On peut trouver pas mal d’endroits et d’occasion de donner des cours à des particuliers. Quand j’ai débuté, j’ai organisé mes propres ateliers en trouvant une salle et quelques élèves.

Puis, j’ai commencé à être contactée par des lieux, des collectivités locales (la Fondation Good Planet, des bibliothèques, des villes) pour organiser des cours de lettering. Dans ce cas, je suis rémunérée par l’organisateur et c’est souvent gratuit (ou très peu cher) pour les participants. Une aubaine ! J’aime beaucoup car cela rend la pratique accessible et permet la découverte.

Je donne des cours en présentiel mais aussi des cours de lettering en ligne. Cela me permet de diffuser cet art aux quatre coins de la France (et dans les pays francophones, j’ai des élèves en Suisse, en Belgique, etc).

Les cours pour les professionnels

Cela peut être des entreprises pour des team buildings par exemple, des marques de Beaux-Arts. Ou bien de l’événementiel. Ce sont souvent des ateliers organisés par la communication, la RH, les CE.

Intervenir en entreprise ou lors d’événementiel pour de la customisation

Au contraire des ateliers où j’enseigne, là, c’est plutôt de la customisation ou de la création. Je ne donne pas de cours, je crée pour les équipes ou les clients. J’aime le fait d’apporter de l’art et de la créativité dans un univers un peu « sérieux ».

Cela peut aussi être des occasions marquantes : Noël, la St Valentin, la fête des mères. Pour les boutiques, les clients apprécient avoir un petit plus, un cadeau en plus de leurs achats. Et le lettering permet une personnalisation infinie !

Chez Huawei Opéra à Paris

Dans la partie événementiel, on peut avoir des surprises et des événements auxquels on n’aurait jamais pensé.

Par exemple, je vais intervenir dans le cadre d’un festival philo ! (une interview sur l’événement si cela vous intéresse)

Vendre ses créations en tant qu’artiste en lettering

Papeterie

On peut vendre pas mal de choses dans le domaine de la papeterie : des carnets dont on a créé le visuel de couverture, des cartes pour tous les événements de vie (mariage, anniversaire, etc), des stickers, des kits de feutres. Des plateformes existent pour tester les produits avant de se lancer « pour de vrai » sur son propre e-shop. Etsy me semble la plus connue mais j’imagine qu’il y en a d’autres (tu peux m’en conseiller en commentaire de cet article !) Il existe aussi des plugins wordpress (si tu es sur wordpress) pour créer son propre e-shop.

De mon côté, ce n’est pas un business que j’ai développé car je n’aime pas la logistique des envois par la Poste et mon kiff, c’est plutôt la transmission, la pédagogie. Ou les événements en live, la création.

Créer des logos, des visuels

Je ne suis pas trop portée sur le travail vectorisé de mes lettrages sur ordinateur. Donc j’ai tendance à mettre en avant mon côté artisanal, fait-main.

En revanche, j’adore travailler pour des boutiques ou des restaurants. Cela peut être de créer des stop-trottoir, des menus, des fresques murales, etc.

Événements spéciaux (mariages, naissances)

Dans tous les événements, il y a des invitations, des cartes, de la signalétique… Autant de support pour des mots et donc du lettering !

Et, en général, on peut pas mal se faire plaisir côté créativité !

J’en ai peu fait car je ne communique pas beaucoup sur cette activité mais ceux que j’ai fait à mes débuts m’ont bien plu (faire-parts personnalisés, plan de table, couverture de livre d’or !)

Devenir artiste en lettering : Se lancer seul ou accompagné ?

Si tu souhaites te lancer dans l’entrepreneuriat avec une connotation créative/artistique, sache que, même si j’en parle rarement, j’accompagne les artistes futurs entrepreneurs dans leur création d’entreprise. J’ai suivi une de mes anciennes élèves qui souhaite se lancer comme artiste en lettering. Nous avons travaillé pendant une dizaine de séance à raison d’une heure tous les quinze jours. Je te laisse son témoignage ici !!!

« N’hésites surtout pas à prendre l’accompagnement d’Y-Lan. Quand je pensais à lancer ma propre activité, j’étais carrément perdue, je ne savais pas par où commencer. C’est là que l’accompagnement d’une coach est essentiel. Y-Lan m’a aidé à structurer mes idées, à aborder les sujets importants liés à l’entreprenariat, à me donner des pistes de réflexion sur les points à travailler. Elle partage son expérience et c’est précieux. 

Par exemple, ma plus grosse transformation, je pense, c’est ce qui est lié à l’argent et le prix de mes prestations. J’avais l’habitude de croire que je devais fixer mes tarifs pour être la plus attractive possible, mais après avoir travaillé avec Y-Lan, je sais maintenant que les gens achètent aussi à des personnes derrière une marque, qu’ils achètent un univers qui leur plait et donc qu’il est primordial de ne pas sous-évaluer mon travail pour garder une crédibilité. »

Sepideh

Voici son compte Instagram

Si tu souhaites également te faire accompagner pour devenir artiste en lettering ou dans le domaine créatif, je suis disponible pour en discuter. Envoie-moi un message à hello@letteringcreatif.com !!!

6 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.