fbpx
Avis

~ Brushlettering au brushpen ou au pinceau ? ~

Ma pratique du lettering se diversifie petit à petit mais j’ai commencé par le brushlettering et j’y reviens très régulièrement. Mais le brushlettering, que je traduirais par « lettrage au pinceau », se pratique beaucoup au feutre et pas forcément au pinceau. Alors, quelle est la différence entre les deux ? Quel est le matériel que je préconise ?

Le matériel : feutre pinceau, pointe « brush » ou pinceau ?

Il existe pas mal de sorte de feutres pinceaux (brushpen). Je vois aussi parfois passer le terme de « stylo pinceau ». Mais il faut différencier le feutre avec des poils (naturels ou synthétiques) qui se rapproche d’un pinceau et la pointe d’un seul blog (en nylon d’après mes recherches).

Des exemples de feutres à poils : le Pentel avec cartouche rechargeable ou le ZIG Real brush

Les autres brushpens utilisés plus classiquement : Pentel signpen, Stabilo brushpen, Faber-Castell Pitt Artist

Pour des effets aquarelle, on peut aussi utiliser un pinceau à réservoir d’eau comme celui-ci (encore de chez Pentel).

Je mets en photo quelques exemples de feutres en ma possession.

feutres, feutres pinceaux (brushpens)

La pointe avec de vrais poils est plus souple et plus difficile à manier quand on débute. Ce n’est pas forcément celle que je conseille. J’ai déjà parlé de mes préférences dans d’autres articles (je fais aussi beaucoup de tests de marques de feutres). Vous pouvez retrouver une synthèse ici d’ailleurs (avec mes avis et les prix).

La technique

Le brushlettering est, de mon point de vue, le lettering qui se rapproche le plus de la calligraphie avec ses pleins et ses déliés. On dessine des traits fins quand on monte et des traits plus épais quand on descend. L’important est de garder un rythme et une régularité dans le tracé. Mais, contrairement à la calligraphie, en lettering, on peut dessiner les lettres. On peut par exemple partir d’un crayonné et l’encrer comme on le ferait pour une illustration. Et dans ce cas, on est moins dans la pratique du geste.

Quand j’utilise un feutre, je garde la même inclinaison pour les pleins et déliés. Quand j’utilise un pinceau, j’ai tendance à avoir une gestuelle un peu différente.

Le rendu

C’est encore simplement mon avis (vous pouvez réagir en commentaires si vous le souhaitez) mais je trouve qu’une fois le pinceau (avec des poils) maîtrisé, il a un rendu plus dynamique et plus personnel. En brushlettering, je trouve qu’on peut avoir tendance à toujours tracer de la même façon. Je mets encore quelques exemples ci-dessous, cela sera plus parlant. On voit qu’avec le Zig, je peux jouer avec des effets de texture.

3 feutres brush
Real brush ZIG - Albrecht Dürer Faber-Castell - Signpen brush Pentel
Real brush ZIG – Albrecht Dürer Faber-Castell – Signpen brush Pentel

Et vous, comment abordez-vous le brushlettering au pinceau ? Quel est votre matériel préféré ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.