fbpx
lettering et sensorialité
Non classé

~ Lettering et sensorialité ~

Cet article est un peu “à part” et ne va pas parler de technique ou de tutoriel. Vous allez peut-être même penser que j’ai fumé la moquette mais j’assume ! Et même, cela m’intéresserait énormément d’avoir des retours sur cet article un peu personnel sur le lettering et la sensorialité.

Je vais vous faire un aveu : j’ai failli au départ intituler cet article “lettering et sensualité” mais je me suis rendue compte après coup (au delà du fait que cela pourrait être mal interprété) que sensorialité serait plus adapté. En bref, je veux parler des 5 sens. Ce n’est décidément pas facile de trouver de bons titres d’articles de blog… Par exemple, mon article sur les feutres, j’ai failli mettre “la taille, ça compte”… (je vous laisse taper la requête sur votre moteur de recherche préféré, ça ne parle pas de lettering bizarrement).

Les sens sollicités quand on fait du lettering

La vue 👁️

Évidemment, le lettering étant un art graphique, c’est à la vue qu’on pense immédiatement si on évoque le lettering. On va penser aux couleurs, aux formes, à la créativité visuelle. La plupart des personnes que je connais qui aiment ou s’intéressent au lettering aiment le visuel : la peinture (souvent l’aquarelle j’ai remarqué), la photographie, la BD, le cinéma…

En calligraphie et lettering, je trouve que c’est très hypnotisant de voir les lettres se former sous la plume ou le feutre. J’apprécie beaucoup d’ailleurs les vidéos en temps réel où l’on peut admirer le mouvement et la maîtrise du trait.

NB : Précision sur la vidéo, elle est en accéléré car je le dis toujours “en lettering, on prend son temps, on ralentit”. Mes élèves peuvent en témoigner, je rabâche…

Regarder le pinceau danser sur la feuille… hypnotique…

Dans le côté visuel, j’aime beaucoup quand on voit les lettres se former, le côté encore humide de l’encre qui sèche petit à petit (mais je n’ai pas réussi à capter cela dans ma vidéo, snif).

L’ouïe 👂

Alors, à votre avis, pourquoi je pourrais parler de l’ouïe en lettering ? Eh bien, sans doute est-ce plus subtile (oui, c’est sûr même) mais quand on pratique et qu’on teste de nombreux feutres, on remarque le son que chaque feutre fait sur le papier. Si si, je vous assure ! Surtout les feutres pinceaux (brushpen). Et même si cela ne rentre pas je pense dans les caractéristiques qui vont nous faire choisir un feutre (ou alors, y’a vraiment des gens bizarres lol !), on peut ressentir du plaisir ou du déplaisir à écouter le crissement du feutre sur le papier. Je vous conseille de réécouter les vidéos de tests de feutres ! Si vous connaissez l’ASMR, peut-être que ces petits bruits vous parlent. Personnellement, je ne suis pas adepte de ces vidéos de petits bruits et chuchotement mais je pense que je pourrai tenter une vidéo titrée ASMR avec du brush lettering juste pour voir…

Le toucher 🤚

Un autre sens sollicité je trouve est le toucher. Ce doit encore être très personnel mais je trouve que la sensation du feutre qui glisse sur le papier (surtout le papier lisse) est vraiment très agréable. Pour moi, cela s’associe à la vue car j’aime voir l’encre apparaître sur la feuille et sécher petit à petit. Je sais parmi mes feutres lesquels glissent tout seul ou “accrochent”. Par exemple, j’adore la sensation des Ecoline quand ils glissent sur le papier.

NB : Je vais avoir du mal à vous partager cette sensation dans l’article donc, tant pis, je mets une photo de feutres…

mes feutres Ecoline

Le goût 👅et l’odorat 👃

Quant au goût et à l’odorat, je passe mon tour, je n’ai jamais senti ou goûté un feutre lol (ou peut-être enfant, à l’âge où on porte tout à sa bouche !!!) mais si vous avez une expérience en la matière, n’hésitez pas à me dire !!! NB : Petits souvenirs d’enfance sur le sujet quand même. J’avais un stylo plume avec des cartouches d’encre à changer assez régulièrement et je mettais parfois du parfum dans la cartouche pour avoir une écriture parfumée… En fait, ce n’était pas mon idée, j’avais lu cela dans une revue (je ne sais plus laquelle). Je me souviens aussi que j’aimais bien les stylos parfumés.

Pour conclure, que pensez-vous de tout cela ? Pensez-vous que je vais trop loin dans cette analyse ou au contraire, vous êtes-vous reconnu dans certains aspects ? Je suis à votre écoute !!!

En tout cas, moi, je me suis vraiment amusée en faisant cet article qui sort un peu du lot (ça vous dit d’autres articles de ce type ?) !!!

11 commentaires

  • Camille

    Bonjour,

    Oui, je me reconnais dans ton article ! Je suis une grande débutante en lettrage mais j’adore écrire (comme en témoigne mon utilisation d’un stylo bille toutes les deux semaines environ).
    Tous les stylos et feutres sont différents : comme tu le dis, ils glissent sur le papier ou bien accrochent, on a aussi la sensation en main, la taille du stylo, sa texture ; la texture du papier…
    Pour ce qui est de l’odorat, à part quand on utilise des stylos parfumés, il est vrai que l’encre est relativement inodore. En revanche, certains papiers dégagent une odeur que j’apprécie beaucoup !
    Etant pâtissière, je peux parler du goût : j’écris au cornet avec du chocolat… 😉

    Merci pour cet article que j’ai apprécié, et à bientôt !
    Camille

    • Y-Lan

      Merci Camille pour ton message. Tu m’as fait saliver avec ton écriture en chocolat. J’ai testé un peu mais ce n”était pas concluant… Je ne suis pas du style à rester sur un échec donc si tu as des conseils…

  • Steph

    Merci pour ce partage d’article.
    Je pensais pas que l’on pouvait toucher les 5 sens. Mais en lisant on s’aperçoit qu’il y a une explication pour chaque sens.
    Pour info, j’aime pas le sens de l’ouïe. Ça me fait mal aux dents. 😠

  • Nicolas

    Super article ! Moi qui suis particulièrement sensible aux sens j’ai adoré. De voir le grand choix de style d’écriture que Word propose. Je trouve que le style rajoute une dimension supplémentaire aux mots. Pour ce qui est de l’odorat, je regrette simplement que le stylo bille ait remplacé celui à plume 🙂 Merci pour cet article.

    • Y-Lan

      Merci Nicolas ! Je suis fan aussi du stylo plume. D’ailleurs, je compte m’en racheter. Je me souviens que ce n’était pas évident à maîtriser pour les gauchers avec l’encre qui met du temps à sécher et qui fait des tâches. Après, le stylo bille, c’est assez magique pour dessiner. Je vais sans doute en reparler, je me souviens avoir fait une vidéo il y a longtemps sur comment l’utiliser pour des effets.

    • Y-Lan

      Lol, oui, le feutre qui couine, c’est spécial. En réalité, c’est aussi l’effet micro tout proche. Dans la vraie vie, le son est plus doux et donc plus agréable. J’ai vu des vidéos ASMR avec des feutres qu’on rangeait et j’aime bien aussi le petit cliquetis que cela génère.

  • Vinciane Lacroix

    Là, tu prends les sens au sens littéral du mot…mais on peut aussi les voir au sens figuré: on pourrait avoir des lettres “bruyantes”: je les verrais grandes et pointues, un peu comme dans certains graffiti urbains. Ainsi la forme de la lettre (et sans doute sa taille) peut évoquer le sens de l’ouïe ou encore du toucher: un bel arrondi et on trouvera de la douceur dans l’écriture.

    De plus, des lettres pourraient sembler “douces” par le choix des couleurs, des tons pastels par exemple; on parle aussi de tons “criards”, donc, par le choix des couleurs, on peut aussi faire appel aux sens (voir mon blog sur la couleur: https://www.vincianelacroix.net/).

    • Y-Lan

      Merci Vinciane pour ce complément vraiment intéressant. Cela amène à la réflexion. Et tu as raison, le monde des couleurs est porteur de beaucoup de sens. Bravo pour ton blog d’ailleurs !!! Je l’adore !

  • Camille

    Ahah je n’ai jamais goûté un feutre non plus. Je suis d’accord avec toi pour la vue, surtout voir l’encre sechée : c’est magique !
    J’ai beaucoup aimé cet article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.