Tutoriels

~ Utilisation du feutre blanc en lettering (défi 32/52) ~

Avez-vous déjà utilisé un feutre blanc dans vos letterings ? Cela peut être très utile dans différentes circonstances : utilisation d’un papier de couleur, rehauts de blanc sur des effets 3D ou ruban, etc.

Je vous montre trois types de feutres que j’ai en ma possession, deux sont ce qu’on appelle des feutres gel qui permettent d’écrire en blanc sur des fonds colorés, que ce soit du papier coloré ou des fonds aquarelles par exemple. Le troisième est un feutre à peinture gouache avec une pointe pinceau.

Matériel :

Niveau : 1

Temps passé

5 minute par œuvre

Pas à pas

Avant de commencer, petit point sur le matériel. J’ai mes feutres blancs depuis peu donc je ne les maîtrise pas complètement mais voici le résultat de mes observations. Sur la photo ci-dessous, un test des différents types. Je n’utiliserai qu’une partie ensuite pour le tutoriel.

Les feutres Uni-ball Signo et “gelly roll” de Sakura sont des feutres à pointe fine (pas de “brushlettering” ici donc) et à encre gel. J’ai les feutres Sakura en 3 largeurs (05-08-10). Ils sont donc plus ou moins fins selon l’effet recherché mais j’avoue que j’utilise les 3 indifféremment car je fais peu de travaux de précision et j’ai donc tendance à épaissir le trait de base (voire à faire de la fausse calligraphie).

Les Sakura me semblent moins pigmentés et moins opaques que le Signo, je dois parfois repasser sur mon trait pour qu’il soit bien blanc sinon il capture la couleur qui est dessous. Ou par transparence, on voit la couleur du papier.

Le feutre Posca est le seul avec une pointe pinceau et elle n’est pas très facile à manier quand on débute. L’opacité est quant à elle plutôt bonne si on pense bien à l’agiter et à imprégner le pinceau de peinture blanche.

Voici quelques exemples avec le mot “Avril”. Dans le premier cas, j’ai écrit le mot en noir avec mon marqueur noir Sakura. En noir sur noir, ce n’est pas très visible mais cela me donne un repère (dur à rendre en photo mais à l’œil nu, c’est ok). Ensuite, j’utilise le blanc (ici le Signo) pour faire un effet d’ombre en “négatif” (l’ombre est blanche). Cela fait un effet un peu 3D et le mot “apparaît”.

Dans le deuxième exemple, j’écris le mot “avril” en blanc. J’épaissis le trait. Ensuite, je rajoute une “ombre portée” blanche comme dans le cas précédent et un liseret noir à l’intérieur avec un Posca extra fin noir.

Qu’en pensez-vous ? Sympa, non le lettering en blanc ? Il faut savoir que les feutres gel se déclinent en une large palette de couleurs (qui donnent le maximum de leur potentiel sur papier noir ou coloré). J’ai aussi des feutres métallisés de la marque Sakura et je viens d’acheter des couleurs fluo que j’attends avec impatience. Ces feutres permettent aussi des mélanges (méthode du blending) que je compte vous montrer très prochainement !!!

Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  

6 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.