fbpx
inspirations en lettering
Non classé

~ FAQ Lettering : je réponds aux principales questions de mon grand sondage sur le lettering ! ~

Il y a quelques mois maintenant, avant de lancer mon Club Lettering Créatif, cours en ligne de lettering, j’ai lancé un sondage pour être sûre de répondre aux besoins principaux des personnes qui souhaitaient apprendre le lettering. J’ai eu beaucoup de réponses et je remercie énormément toutes les personnes qui ont pris le temps de répondre.

Le sondage est encore disponible ici d’ailleurs si tu souhaites y accéder.

J’ai décidé de rassembler dans cette FAQ les réponses aux questions les plus fréquemment posées. J’espère que cela t’aidera car ta question y figure peut-être !!!

Sache que j’ai commencé à répondre individuellement à chaque personne qui a pris le temps de remplir mon questionnaire et me laisser son e-mail. C’est encore en cours.

FAQ “apprendre le lettering”

Avec quel matériel commencer le lettering ?

Pour le lettering de façon général, n’importe quel outil d’écriture/de dessin + une feuille suffisent. Je rappelle que le lettering est l’art de dessiner les lettres. Donc n’importe quel outil de dessin fait l’affaire.

Pour le brushlettering, le lettering avec un feutre pinceau ou un pinceau, un “brushpen” est nécessaire. Il en existe de nombreuses marques. Pour débuter, je te conseille un feutre noir basique plutôt de petite taille ou de taille moyenne.
-Feutres de petite taille : Tombow Fudenosuke, Pentel signpen brushpen
-Feutre de taille moyenne : Stabilo brushpen

Je détaille mes feutres dans plusieurs vidéos que j’ai rassemblé ici. Tu trouveras aussi une indication de prix.

Lorsque tu seras plus à l’aise, tu pourras passer à des feutres de plus grande taille : Tombow, Graph’O, Ecoline, Molotow.

Sur des supports autre que papier (par exemple le tissu, le verre), j’aime énormément les Posca.

collection de feutres pour brushlettering

Je suis gauchère, comment tenir mon brushpen pour faire de beaux lettrages ?

J’ai eu pas mal de questions de gauchers souhaitant apprendre le lettering et se demandant si c’était plus difficile pour eux. En réalité, la technique des pleins et déliés (succession des traits épais et fins) est la même pour les gauchers. Il faut bien sûr un peu tester pour trouver la bonne position mais la règle reste la même : trait fin en montant et trait épais en descendant. Et pour obtenir cette différence, il faut gérer la pression du feutre sur le papier.

Comment trouver l’inspiration ?

Nous sommes en fait constamment entouré d’inspiration, surtout dans notre société très visuel et remplie de publicité. En réalité, nous sommes habitués d’être en contact de visuels, de typographie, de graphisme. Mais justement, ce trop-plein d’images ne nous permet pas de sélectionner correctement ce qui sera identifié par notre cerveau comme une source d’inspiration. Pour trouver l’inspiration, il faut un esprit ouvert et présent à ce qui l’entoure.

Je conseille donc de prendre quelques minutes pour s’ouvrir à l’inspiration et pas seulement en regardant les réseaux sociaux (Pinterest et Instagram bien sûr pour la partie visuelle) mais simplement autour de soi (même chez soi, oui ! Pas besoin de sortir).
Quand vous êtes dans l’état d’esprit ouvert à l’inspiration, regardez par exemple les couvertures de livres ou de magazines chez vous, les textures, les couleurs (pourquoi pas dans la cuisine ?). La difficulté ensuite, c’est de bien prendre des notes de ce que vous repérez. Je conseille un carnet ou des tableaux d’inspiration digitaux (Pinterest encore une fois peut vous être utile).

Pour exemple, je vous donne mon compte : https://www.pinterest.fr/letteringcreatif/

inspirations en lettering

Comment faire pour que mes traits fins ne tremblent pas ?

Les appuis et la respirations sont tes amis. J’aime dire que, lorsqu’on pratique le lettering, le corps entier est impliqué et pas seulement la main, le poignet et le bras. Donc pense vraiment à être correctement installé à ton bureau (en plus, ton dos te remerciera). Tes jambes et tes chevilles sont décroisées, les pieds sont bien à plat sur le sol. Surtout, ne coupe pas ta respiration (on a parfois tendance à le faire quand on est concentré). Fais-toi confiance. Tu ne dois pas ressentir de tension au niveau des épaules. Elles restent relâchées. Avec une bonne posture et de la pratique, ton trait gagnera en assurance.

Une fois bien placé, au niveau du bras, de la main, garde toujours un appui sur la table. Quand tu traces ton trait vers le haut, le trait ascendant, trace bien lentement, sans détacher la main de la feuille.

Ce qui aide grandement aussi, c’est de tracer de petites distances (au moins pour commencer… et j’ai pas dit des pattes de mouches !) et de décomposer les lettres en traits de base. Ainsi, on lève le feutre (et je répète, on respire).

Quelle est la bonne technique pour faire les parties fines et épaisses en lettering ? Quand appuyer ou pas ?

Une fois qu’on a compris où se placent les traits fins et épais, il faut travailler les transitions. Le secret est dans l’anticipation. On ne doit pas attendre “le dernier moment” pour appuyer plus ou moins, cela doit se faire en douceur.

Comment faire pour ne pas écrire toujours de la même façon ? Varier les styles ?

Cela rejoint un peu la question sur l’inspiration. On doit beaucoup regarder et les lettres sont partout donc dès qu’on voit une couverture de livre, une affiche de pub dans la rue, à un arrêt de bus, dans le métro, sur la devanture d’une boutique, etc. On prend le temps de s’attarder sur le style et on le mémorise (ou on prend une photo, ou on épingle sur Pinterest) pour plus tard. On se constitue ainsi une bibliothèque de styles.

Comment faire des dégradés en lettering ?

C’est une technique qui plaît beaucoup et j’ai plusieurs articles de blogs avec des tutoriels. Tu peux voir cela ici ou . Il existe aussi une vidéo Youtube pour encore mieux voir ces techniques de dégradé ou “blending”. Je conseille de dégrader d’abord avec le même feutre (en repassant plusieurs fois à l’endroit où on souhaite dégrader) ou un camaïeu (jaune, vert, vert foncé) car les transitions seront plus faciles.


nuancier dégradés Tombow

Où trouver un cours de lettering ?

Je vais répondre à cette question pour la France où se trouve la grande majorité de ma communauté (francophone) car je connais moins ce qui se fait dans d’autres pays.

Sur Paris (où j’habite et où je donne mes propres cours), je conseille les workshops organisés par In Letter We Trust qui invite des artistes références dans le domaine (Stéphane Lopes, Tarwane, etc). Il me semble qu’ils prévoient aussi de faire venir des artistes étrangers.
En ligne, il y a encore peu de cours en ligne en français donc je ne peux que te conseiller de tenter l’expérience de mon Club Lettering Créatif, pourquoi pas ? En plus, aucun risque, puisque j’offre la possibilité de tester un mois entier et si tu n’es pas satisfait, je te rembourse.

J’espère que cet article te sera utile, je pense le compléter au fur et à mesure des questions que je reçois le plus souvent pour apprendre le lettering. N’hésite donc pas à réagir en commentaires si tu as d’autres questions !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.